Programme Formation sur le Parrainage privé des Réfugiés

Redimensionner la police

Le Programme de parrainage d’aide conjointe (PAC)

Le Parrainage d’aide conjointe (PAC) est un engagement conjoint d’un groupe de parrainage et d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) pour parrainer des réfugiés vulnérables qui ont des besoins spéciaux et qui pourraient, par conséquent, nécessiter un soutien accru pendant leur établissement au Canada.

Les réfugiés parrainés dans le cadre du programme PAC sont identifiés comme ayant des besoins spéciaux découlant de leurs circonstances personnelles. Ces besoins entraîneront vraisemblablement une période d’intégration plus longue ou plus difficile. Les circonstances personnelles en question comprennent, sans s’y limiter :

  • un traumatisme lié à la violence ou la torture;
  • un handicap physique ou mental;
  • les effets de la discrimination systémique; ou
  • le fait d’être membre d’une famille nombreuse ou ayant une composition inhabituelle.

Comment fonctionne le PAC

Dans le cadre du programme PAC, qui existe dans toutes les provinces à l’exception du Québec, les Signataires d’entente de parrainage (SEP) et leur Groupes constitutifs (GC) travaillent de concert avec IRCC et le gouvernement du Canada.

Le gouvernement procure du soutien financier aux réfugiés par l’entremise du Programme d’aide à la réinstallation (PAR). Ce soutien est composé d’un versement initial pour couvrir les dépenses reliées à l’aménagement d’un nouveau logement ainsi que de versements mensuels équivalant aux taux provinciaux d’assistance sociale pour couvrir les dépenses essentielles récurrentes en matière d’alimentation, de logement et d’habillement.

Les groupes de parrainage procurent du soutien émotionnel pendant que les réfugiés accèdent aux services du PAR et aux services d’établissement proposés par des fournisseurs de services financés par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), ainsi qu’à des services communautaires destinés au grand public.

La période de parrainage d’aide conjointe dure normalement jusqu’à 24 mois après l’arrivée des réfugiés ou jusqu’à ce que les réfugiés deviennent autosuffisants, selon la première éventualité. Dans des circonstances exceptionnelles, le soutien fourni par le groupe de parrainage peut durer jusqu’à 36 mois.