Programme Formation sur le Parrainage privé des Réfugiés

Redimensionner la police

Le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (RDBV)

Exemples de réfugiés du Programme mixte RDVB attendant d’être parrainés :

Une mère monoparentale vivant actuellement en Éthiopie avec ses deux filles. Son niveau d’éducation et ses aptitudes linguistiques sont faibles; son expérience de travail, restreinte. Ses deux filles connaissent l’anglais, ce qui aidera la famille à s’établir relativement rapidement. Cette dame et ses filles n’ont aucun besoin médical. Il leur est impossible de retourner dans leur pays d’origine pour des raisons de sécurité. N’ayant pas de parenté au Canada, cette famille profiterait du soutien d’un groupe de parrainage dans la communauté où elle s’établira.

Une femme congolaise en péril ayant un enfant. Elle a de l’expérience en ventes d’articles. Elle cherche une vie meilleure et souhaiterait avoir de l’aide d’un groupe de parrainage lors de sa réinstallation au Canada. Elle a de la parenté en Saskatchewan et voudrait se réinstaller près d’elle. Elle a également un neveu de 26 ans dont le cas est lié au sien. Ils devraient être réinstallés ensemble.

Un homme syrien, sa femme et leurs quatre jeunes enfants sont à la recherche d’un groupe de parrainage. Ils ont de faibles niveaux d’éducation et d’anglais. L’homme a de l’expérience en tant que coiffeur dans son pays d’origine et travaille actuellement en tant que bagagiste. Il a survécu à la violence et à des traumatismes. Il ne peut pas retourner dans son pays d’origine pour des raisons de sécurité.

Le Programme mixte RDBV a pour objectif de réinstaller des réfugiés identifiés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui ont été recommandés à Immigration, Refugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Le Programme RDBV est « mixte » parce qu’il s’agit d’une entente de partage des frais en vertu de laquelle IRCC et des répondants du secteur privé contribuent financièrement au soutien de réfugiés. Les répondants du secteur privé doivent également fournir du soutien à l’établissement aux réfugiés pendant toute la durée de la période de parrainage (12 mois en général).

Comment fonctionne le modèle « mixte »?

Les réfugiés réinstallés dans le cadre du Programme mixte RDBV reçoivent du soutien au revenu de la part du gouvernement du Canada par le biais du Programme d’aide à la réinstallation (PAR) pendant 6 mois suivant leur arrivée (du 2e au 7e mois). Les répondants du secteur privé offrent 6 mois supplémentaires de soutien financier (pendant le 1er mois, puis du 8e au 12e mois) et assument les frais de démarrage.

Les populations réfugiées du Programme mixte RDBV comprennent (sans s’y limiter) :

  • Syriens, Irakiens, Iraniens, Érythréens, Éthiopiens, Congolais, Burundais, Somaliens, Birmans et Colombiens

Groupes particulièrement vulnérables ou motifs de la réinstallation :

  • Femmes et filles en péril
  • Personnes LGBTQ2
  • Personnes survivantes de violence ou de torture
  • Absence d’autres solutions durables prévisibles

Pour en apprendre davantage sur les pays d’origine des réfugiés, consultez le site Web du PFPR.

Est-il possible de recommander un réfugié ou une famille de réfugiés pour le parrainage dans le cadre du Programme mixte RDBV?

Les réfugiés du Programme mixte RDBV sont recommandés à IRCC par le HCR. Il n’est donc pas possible pour les groupes ou organismes privés d’identifier ou de recommander des réfugiés pour le parrainage dans le cadre de ce programme.

Toutefois, les réfugiés identifiés par des groupes ou organismes privés peuvent être parrainés pour la réinstallation à travers le Programme de parrainage privé de réfugiés (PPR).

Qui peut parrainer dans le cadre du Programme mixte RDBV?

Pour parrainer des réfugiés dans le cadre de ce programme, vous devez être :

  • Un Signataire d’entente de parrainage (SEP) ou un Groupe constitutif (c’est-à-dire, un groupe pouvant parrainer des réfugiés en vertu d’une entente conclue par un SEP);
  • Un Groupe de cinq; ou
  • Un Répondant communautaire.